Recommandations relatives au nettoyage

Nous avons mis en œuvre plus de 250 innovations dans le monde et nous sommes continuellement en train de nous réinventer.

Les solvants ou nettoyants suivants SONT COMPATIBLES avec le polycarbonate :

  • Eau et savon doux
  • Essences minérales
  • Hexane
  • Naphta VM & P
  • Varsol nº 2
  • Alcool dénaturé nº 1 et nº 3
  • Freon TF et TE-35
  • Éthanol
  • Bon Ami® Sol. à 10 %
  • Dirtex®
  • Sol. à 2 % Rég. Joy
  • Heptane
  • Kérosène blanc
  • Alcools méthylique, isopropylique et isobutylique
  • Lacryl® PCL-2035
  • Nettoyant à polycarbonate
  • Éther de pétrole/point d’ébullition à 65 degrés Celsius

The following solvents/cleaners MUST NOT be used with polycarbonate:

  • Tri-chlore
  • Acétone
  • Triclene®
  • Méthyléthylcétone (MEK)
  • MIBK
  • Toluol
  • Benzol
  • Essence
  • Tétrachlorure de carbone
  • Hydrocarbures chlorés
  • Texize-8006, 8129, 8758
  • Nettoyant liquide - 8211
  • Agitene®
  • Ajax®
  • Tous les détergents liquides
  • Lux® rose (sans phosphate)
  • Diversol®
  • Joy® citron (sans phosphate)
  • Plastiques Kleenol
  • Lestoil®
  • Lysol®
  • Stanisol Naphtha®
  • Huiles

Astuces pour prolonger la durée de vie des dispositifs d’éclairage

Ne jamais utiliser une sonde d’essai pour percer l’isolant recouvrant les fils lorsque vous cherchez à résoudre un problème d’éclairage. Il se produit alors un effet de mèche qui fait en sorte que l’humidité se déplace le long des torons et corrode les connexions essentielles. S’il est nécessaire de piquer un harnais ou un câble avec une sonde, assurez-vous ensuite de bien sceller la perforation.

Pour résoudre des problèmes de tension, il importe d’en découvrir d’abord la cause. Les baisses de tension sont souvent provoquées par de mauvaises connexions électriques. Pour corriger un problème de sous-tension, il ne suffit pas d’augmenter la tension, il faut aussi déceler sa cause réelle.

De nombreuses lampes mises au rebut sont encore en bon état. Jouer au détective quand vous voulez résoudre un problème de lampe. Tout d’abord, effectuez un test à l’aide d’un appareil de mesure, d’une alimentation électrique ou d’une pile. Notre testeur 97100 convient très bien à une telle tâche. Ensuite, si vous le souhaitez, ouvrez la lentille d’une lampe mise au rebut et examinez l’ampoule. Elle vous révélera la cause du problème. Par exemple :

  • Une ampoule dont les filaments sont étirés ou cassés a été soumise à des vibrations.
  • Un lustre jaunâtre, blanchâtre ou bleuâtre sur l’ampoule indique une rupture de son enveloppe en verre.
  • Un fini métallique foncé indique que l’ampoule est vieille.
  • Une ampoule noire et fuligineuse est l’indice de sa mauvaise étanchéité.
  • Testez les lampes une fois de plus avant de les mettre au rebut. Le service de la garantie de Truck-Lite signale que jusqu’à 20 % des lampes qui lui sont retournées sont encore en bon état de fonctionnement. Toute lampe qui ne fonctionne pas peut être retournée à votre fournisseur.

Les lampes auront une durée de vie plus longue si elles fonctionnent à froid. La saleté sur les lentilles a tendance à élever leur degré de chaleur. Il est donc recommandé de garder les lentilles aussi propres que possible. Bien évidemment, d’autres personnes peuvent voir votre ensemble tracteur-remorque, et c’est d’ailleurs l’un des objectifs du système d’éclairage : être vu. Certains produits d’éclairage génèrent de la chaleur. Il faut prendre soin d’éviter tout contact avec des matériaux inflammables.

Traitez le système électrique comme vous traiteriez le châssis. Lubrifier les douilles, les queues de cochon, les bornes de batterie et les connexions avec le composé anticorrosion « non-conducteur » NYK 77. L’objectif du scellant est d’encapsuler entièrement les composants et de les protéger contre la corrosion et l’eau.

Inspectez les connexions de mise à la terre pour vous assurer qu’elles ne sont pas défectueuses. Il s’agit là d’une des principales causes de défaillance de lampe, en particulier lorsque la remorque sert à la mise à la terre. Lorsque les lampes sont mises à la terre grâce au boîtier de la lampe, assurez-vous qu’il existe une connexion propre (c.-à-d. métal sur métal). Pour une protection supplémentaire, on peut aussi installer un conducteur de mise à la terre de caravane à sellette sur le châssis.

Vérifiez s’il y a des fils qui sont nus ou des câbles et des dispositifs de fixation qui sont lâches ou non soutenus. Les harnais et le câblage doivent se trouver sous les membrures du cadre supérieur plutôt qu’au fond, là où la saleté et les éclaboussures de la route s’accumulent.

Remplacez toujours le câblage, les harnais et les câbles d’éclairage de la remorque par des câbles d’un calibre égal ou supérieur à celui utilisé dans les spécifications d’origine. Ne pas suivre cette recommandation peut causer des situations indésirables.

Sur les modèles de camions plus anciens, vous ne devriez jamais démarrer le camion lorsque les lumières ou les accessoires sont allumés. De plus, ne laissez jamais les feux de gabarit et les feux de détresse allumés lorsque votre véhicule est garé contre un quai. Une lentille qui a fondu indique à coup sûr que le véhicule a été stationné contre un quai alors que les feux étaient allumés.

Inspectez les œillets où se logent les lampes. Avec le temps ils finiront par se détériorer sous l’effet du soleil, de l’ozone et des produits chimiques nocifs. Le remplacement des vieux œillets par des œillets neufs permet de rétablir la sécurité et la protection contre les chocs et d’améliorer l’apparence.

Langue
Powered by Translations.com GlobalLink OneLink Software